Confession d’un opticien passionné Mathieu Chaudeur

Publié par | 23 octobre 2018 | Eyewear

Mathieu_Chaudeur_opticien

Passionné par la vie, le sport et les découvertes, je me suis orienté vers cette formation d’opticien pour plusieurs raisons. Je souhaitais associer la santé, la technique et ne pas me couper du relationnel qui fait notre quotidien et dont j’ai besoin. Ce métier alliait donc le plaisir et la mode, la santé et le bien-être, le dialogue, le rapport humain et les relations commerciales.

Après un Bac Scientifique à Metz en section sport études, j’ai décidé d’entrer dans une école bien réputée mais plutôt perdue : Morez dans le Jura !

J’ai beaucoup aimé cette vie étudiante. Nous venions de toute la France pour apprendre le métier. J’ai vécu ces moments à fond et j’ai rencontré beaucoup d’amis. Pas question de s’ennuyer à Morez !

J’ai visité des lunetteries, j’ai découvert la caserne de pompier, avec L’AEOM (l’association étudiante) nous organisions les soirées à l’espace Lamartine, nous partions skier en hiver et faire le tour des lacs en été. Beaucoup de bon temps. L’école ça n’était pas mon fort mais je m’intéressais à beaucoup de choses ! Ensuite, j’ai décidé de continuer en alternance et c’est dans l’entreprise de mon premier employeur que je me suis épanoui professionnellement, à Metz.

La mise en pratique de la théorie, c’était ça qui me plaisait ! Je suis devenu très rapidement autonome et je souhaitais tout savoir. C’est en réunissant l’apprentissage scolaire et le cadre professionnel que tout avait un sens. Se sentir plus sûr de soi donne de la confiance ce qui m’a permis de m’exprimer face aux différentes prescriptions et besoins des clients. Les gens me faisaient confiance et se laissaient conseiller du mieux que je puisse les aider.
Je suis devenu passionné par les contrôles de vue, l’analyse des plaintes, la recherche de la meilleure compensation possible, qu’elle soit simple ou complexe. J’ai souhaité être de plus en plus spécialisé et j’ai beaucoup appris de mes collègues.

Il y a 8 ans, l’occasion s’est présentée d’ouvrir un premier magasin. La détermination est certainement mon plus fort trait de caractère. Je n’avais pas peur de prendre de gros risques. Pendant quelques années et déjà lors de mes études je dessinais mes projets en me posant des tas de questions et en dialoguant beaucoup. Mes idées ont dû changer et évoluer des centaines de fois mais cela m’a permis de les construire petit à petit.

 

MCO OPTICIEN LOGO

 


Je souhaitais me démarquer, apporter de la nouveauté, de l’étonnement. Faire rêver ! Divertir ! Sortir du cadre !

Sortir de sa bulle de confort permet de découvrir tellement de choses. J’ai également découvert des idées en voyageant. Pour être différent, il fallait être
Indépendant ! Indépendant veut dire beaucoup pour moi. C’est la liberté.

Rien de plus gratifiant que de pouvoir gérer à sa façon. Créer son propre environnement et pouvoir le moduler et le faire évoluer comme bon nous semble. La prise de risque a été très importante mais c’est un bonheur grisant que d’être aventurier. En 2010, avec bien du mal, j’ai commençais de rien et les banques ont été réticentes. Après 6 mois de négociations, j’ouvre donc mon premier magasin. MCO – Mathieu Chaudeur Opticien à Metz. Je me spécialise dans l’examen de vue. Je propose des montures « haut de gamme » pour la plupart de grands créateurs français avec de l’originalité et de l’exclusivité. Peu de personnes ont cru en mon projet mais il a bien évolué.

En 2014 j’ouvre un 2ème point de vente déroutant dans son style British, il choque le consommateur qui apprécie l’esprit décalé. Les montures sont rares par leurs exclusivités, leurs matières, leurs qualités,… L’équipe est diplômée et spécialisée en optométrie et en contactologie. L’évolution est positive et la progression est rapide et importante.

 

 

Nous ne collaborons pas avec les mutuelles par choix. Nos clients s’adaptent à nos méthodes qu’on explique pédagogiquement. Ils recherchent le produit et service différenciant, la qualité et la confiance.

J’ai commencé seul puis avec une stagiaire en contrat de professionnalisation. Ma soeur Marine Opticienne et optométriste me rejoint dans l’aventure 1 an plus tard, puis mon ami Olivier qui est opticien puis mon ex-compagne Alexie, puis Thierry, puis d’autres opticiens motivés et l’équipe familiale s’agrandie. Plus le temps passe, plus nous sommes soudés et performants. Chacun apporte un vrai plus par son expérience et son point de vue et nous communiquons beaucoup.
L’équipe en place étant solide et de confiance, il était temps d’aller plus loin. Il fallait passer un cap supplémentaire. Être plus autonome et mieux maîtriser les connaissances optiques ainsi que les coûts de fonctionnement.

En 2016, j’étudie l’optique ophtalmique, les verres correcteurs.
Je découvre la fabrication des verres et souhaite voir un autre côté du décor. C’est un autre métier. Je m’aventure dans la recherche et le développement de verres et découvre des entreprises internationales spécialisées.

En 2017, j’ouvre le laboratoire VECTEUR ! Je fabrique les verres « haut de gamme » en France à Metz. Toutes les étapes sont maîtrisées et c’est un succès dans la qualité attendue. Surfaçage, traitements, contrôles. La fabrication est incroyable. Les techniciens spécialisés que j’ai recruté sont très bons.

Vecteur_Mathieu_Chaudeur

 

Nous maitrisons désormais les algorithmes et pouvons en parler avec facilité aux patients et clients. Le laboratoire profite désormais à mes magasins mais aussi à des opticiens recherchant l’authenticité, la qualité, la provenance, ou encore une approche qui permet aujourd’hui d’être plus performant et plus expérimenté face au besoin des patients. On parle systématiquement d’individualisation et d’optimisation par rapport à un besoin quotidien. On parle aussi d’ergonomie et de confort. On parle d’aller plus loin dans la capacité à gérer les problèmes visuels.

C’est incroyable comme le métier d’opticien spécialisé prend un sens encore plus intéressant. Nous devons défendre notre métier tous les jours pour que les patients puissent être servis de façon qualitative et optimale quel que soit le prix de l’équipement défini. Nous sommes contre un code de conduite dicté par des organismes d’assurances qui pensent comprendre les besoins des patients mais ne maîtrisent que très peu de choses.

Nous sommes des professionnels de santé et il va de soi que pour obtenir un bon résultat il faut que toutes les grandes étapes depuis l’examen de vue, la recherche de besoins jusqu’à la fabrication soit parfaitement réalisées. En Moselle et dans le Grand Est nous travaillons avec tous les Opticiens qui souhaitent dialoguer pour construire les évolutions de demain et nous les invitons à rejoindre l’association régionale.

 

L’association d’opticien permet de ne pas être fermé aux autres et d’échanger pour mieux comprendre les enjeux à venir. Il faut savoir réagir et s’aider entre confrères. C’est comme ça que de belles idées émergent. Il y a des règles et la FNOF (Fédération nationale des opticiens de France) nous aide en ce qui concerne la législation, en nous apportant certaines connaissances nécessaires, les règles et les lois.

Aujourd’hui j’enseigne également l’optique à l’université de Lorraine aux étudiants de licence depuis 2016. J’essaye de leurs expliquer que c’est eux qui vont écrire l’avenir et qu’ils doivent commencer à réfléchir au futur. J’essaye de leurs transmettre ma passion et de leurs ouvrir les yeux sur les nombreuses possibilités de métiers qui découlent de leur diplôme en gardant en tête les valeurs qui font de l’opticien un acteur important de la filière visuelle.

Je pense que cette filière a encore de beaux jours devant elle car les besoins sont importants. Pour pouvoir y contribuer nous devons être de plus en plus spécialisé et offrir un service « premium ».

Tous les acteurs du marché de l’optique et principalement les indépendants ont les cartes entre leurs mains. Il ne faut donc pas faire le jeu d’un système de santé médiocre et bien réfléchir aux méthodes de travail.

Dans ce métier on apprend tous les jours et j’espère apprendre encore beaucoup et peut être aller encore plus loin mais pour l’instant il faut gérer les entreprises et allier le plaisir du travail et les autres passions de la vie car il n’y a pas que le travail dans la vie !

Vous pouvez me contacter si vous souhaitez des conseils et des précisions complémentaires. Ça sera un plaisir d’échanger avec vous.

Contacts :

Magasin MCO – Mathieu Chaudeur Opticien
mcopticien@gmail.com
www.mcopticien.fr

Laboratoire VECTEUR
contact@laboratoire-vecteur.fr
www.laboratoire-vecteur.fr

 

Mots-clés : , , ,